[Blog Homme] L’approbation du père

Tout homme est soit le père d’un autre homme, soit le fils d’un autre homme. Il peut aussi parfois jouer les deux rôles en même temps. L’approbation est une choses très importante pour l’enfant dans son développement initial. Comme le dit Carl Jung au sujets de ce qu’il appelle la part d’ombre de l’homme – l’enfant à au début une psychologie à 360°, c’est à dire qu’il n’a aucune notion de ce qui est « bien ou mal ».

En grandissant, il découvre ces notions toutes subjectives en apprenant du regard de ses parents ce qui est «bien » ou « mal ». Il devient alors fondamental pour sa survie de faire disparaître les attitudes et comportements pour lesquels il est puni ou grondé et de les repousser dans son inconscients. De l’autre côté il démontre de plus en plus de comportements qui lui permettent d’être accepté par son père et par sa mère.

Ce n’est ensuite qu’en grandissant vers l’âge adulte qu’il va se rendre compte que certains des comportements et attitudes qu’il a utilisé jusque là pour assurer sa survie sont pour une certaine partie devenues obsolète et qu’il va devoir adopter de nouvelles façon d’être et de penser pour vivre une vie d’adulte épanouie. Pour un jeune homme, le père est une autorité toute puissante qu’il le respecte ou pas et son approbation ou sa désapprobation jouent un rôle très influent chez l’homme adulte même encore bien longtemps après qu’il ait dépassé la phase de la puberté.

Certains hommes cherchent en permanence l’approbation de leur père. Ils courent après les réussites, les conquêtes et les augmentations dans le simple but complètement inconscient de pouvoir un jour entendre un père qui a été très critique ou absent leur dire « Je suis fier de toi mon fils ». Cela se produit pour certains et pas pour d’autres. Certains hommes n’auront jamais l’occasion de pouvoir l’entendre de leur père, parce que celui ci est décédé, a toujours été physiquement (ou mentalement absent) ou est encore en train d’attendre l’approbation de son propre père pour s’autoriser à profiter de la vie.

La littérature masculine à pris un grand essor et j’ai à ce sujet lu deux livres que j’ai trouvé passionnants : « Masculinité » de Steve Bidulph et « Le chemin de l’Homme Supérieur » par David Deida. Tous deux ont des versions relativement différentes et complémentaires de l’attitude à avoir par rapport au besoin d’approbation du père.

Bidulph considère que l’Homme doit arriver à venir en paix avec son père. Quelque soit les difficultés ou les douleurs qui ont été causées par certains mots ou attitude – il considère qu’un fils doit faire le chemin nécessaire dans sa vie pour pouvoir dire à son père qu’il l’aime. Que ce soit pour sa propre paix intérieure ou pour simplement laisser son père libre de l’attente de l’approbation de son fils. Pour Bidulph, le père attends lui aussi de son fils de savoir qu’il a bien fait, qu’il lui a donné assez qu’il sont en paix tous les deux.

Deida a de son côté une approche bien différente. Pour lui il est très clair que l’Homme doit apprendre à vivre sa vie dès l’âge adulte et faire ses choix comme si son père était déjà mort. Cela ne veut bien sûr pas dire qu’il ne doit plus lui parler, bénéficier de ses conseils et nourrir un relation avec celui-ci. L’idée principale est que quelque soit les conseils, le fils doit exercer son pouvoir de choix et pouvoir prendre la décision finale de ce qu’il a décidé de faire sans vaciller si son père est diamétralement opposé à ses projets.

Il est important pour tout homme d’avoir pu faire le tour de sa relation paternelle et d’être au clair dans sa vie à ce sujet. J’ai moi-même vécu beaucoup de rancœur vis à vis de mes parents et notamment vis a vis de mon père. Bien qu’il ait toujours été la dans mon enfance, il n’a jamais été véritablement présent et à l’écoute pour pouvoir me donner assez d’Amour paternel. C’est en fait ce que je pensais en grandissant. Je n’avais rien perçu de ce qu’il avait fait pour moi comme une forme d’Amour quel qu’il soit. Pourtant, il a certainement passé des heures à réparer mes roues de vélo crever, à m’emmener patiner au parc ou à m’offrir des livres pour m’ouvrir sur le monde et développer certaines habiletés moteurs. Pour moi l’amour et quelquechose d’uniquement féminin et m’est largement venu de ma mère qui elle m’a finalement donné plus d’affection, d’attention et était régulièrement à mon chevet.

Après leur en avoir voulut énormément de tout qu’ils n’avaient pas pu me donner, j’ai finalement après m’être exilé en Angleterre qu’il m’avaient donné tout ce qu’il avaient. J’ai pu comprendre que l’Amour de mon père s’était manifesté par ce qu’il avait en réserve et ce qu’il avait pu me donner. C’était la même chose pour ma mère mais au final il me manquait encore des choses pour me sentir bien dans ma vie et c’est là que j’ai compris beaucoup de choses. J’ai compris que je n’avais pas à passer ma vie à en vouloir à mes parents pour ce qu’il ne m’avaient pas donné. Il était maintenant ma responsabilité de vivre heureux avec moi même grâce à toutes les choses que j’avais reçu de leur part et que je devais aller chercher ce qui me manquait. Ce fût un véritable tournant pour moi dans la vie car j’ai ensuite fait des choix complètement inverses à ce qu’auraient souhaité mes parents pour moi. Ils ont a maintes reprises testé mes convictions mais ils ont aussi fini par voir que j’étais sérieux et que j’allais aller jusqu’au bout de mes projets.

Mon père est devenu une sorte de héros pour moi. Son histoire et les difficultés qu’il a traversé à une époque pour recevoir de l’aide sur la plan psychologique était étiqueté comme de la « folie », il est certain qu’une botte partie de sa vie a été dévouée à vaincre ses démons par lui même sans aide extérieur. Savoir cela aussi m’est d’une grande utilité pour mieux comprendre comment vivre ma vie.

Et vous, où en êtes vous dans votre relation avec votre père ? Avez vous l’intention de faire quelquechose ? Êtes vous tenu sous le joug de son approbation ? Êtes vous retenu dans votre vie de votre plein gré dans le ressentiment et la haine d’un père qui n’a pas pu tout vous donner sur un plateau ? Pensez vous avoir la force en vous de retrouver votre parent intérieur et de faire les choix justes pour vivre la vie que VOUS voulez ? Partagez votre expérience et vos points de vue dans la zone de commentaires en dessous de cet article !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Partager cet article de blog Homme.com sur les médias sociaux :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • email
  • FriendFeed
  • Google Buzz
  • LinkedIn

2 réponses à [Blog Homme] L’approbation du père

  • Rayden dit :

    Bonjour Max ,

    Personnellement, j’ai toujours eux une relation compliqué avec mon père.
    D’ailleurs ce passage me parle énormément « Bien qu’il ait toujours été la dans mon enfance, il n’a jamais été véritablement présent et à l’écoute pour pouvoir me donner assez d’Amour paternel. C’est en fait ce que je pensais en grandissant  »
    A un moment de ma vie je constatais que cela affecter ma masculinité et mes relations avec autrui de façon générale, j’ai du enfaite appliquer la méthode de Deida que tu viens de citer dans le texte (sans vraiment le savoir :p) et puis j’ai ensuite compris qu’il fallait que j’me reprenne en main et que j’aille tout chercher moi-même, ca a était d’une énorme libération.
    A partir de la je me sentais responsable a 100% de mes actes (y compris mon bonheur), je ne blâmait plus personne a part moi (tout en gardant une attitude positif), j’ai commencer a voir les choses autrement, a profiter de chaque instant, et surtout d’être en contrôle de ma vie.
    Âpres cela, une réconciliation pourrait ce faire beaucoup plus facilement, parce que l’on est plus dans l’attente, on est assez détacher d’événements extérieures… (même si c’est pas forcement ce que cherche certains, ce qui est assez compréhensible)

    PS : « Deida a de son côté une approche bien différente. Pour lui il est très clair que l’Homme doit apprendre à vivre sa vie dès l’âge adulte et faire ses choix comme si son père était déjà mort. Cela ne veut bien sûr pas dire qu’il ne doit plus lui parler, bénéficier de ses conseils et nourrir un relation avec celui-ci. L’idée principale est que quelque soit les conseils, le fils doit exercer son pouvoir de choix et pouvoir prendre la décision finale de ce qu’il a décidé de faire sans vaciller si son père est diamétralement opposé à ses projets » Ca marche ! x)

    Amicalement

    Rayden

    Blog Homme Reply:

    Bonjour Rayden,

    Merci pour ton témoignage ! Nos chemins et expériences se croisent sur ce poste :)

    Amicalement,

    Max

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

2 ressources essentielles et gratuites pour une vie d'homme épanouie

Accèdes immédiatement à ces ressources et à tous les contenus privés sur Blog Homme :

Chercher sur Blog Homme :


Santé et Sexualité Masculine