[Le blog Homme] – La gestion des émotions

Comme je le disais dans l’article sur le Man Kind Project – je fais partie d’un groupe d’Hommes au sein de cette association et nous nous regroupons aussi souvent au sein de ce qu’on appelle un I-Group. En fait, nous nous réunissons tous les 15 jours pour échanger, partager, clarifier les choses sur les évènements et les relations dans nos vies.

Les valeurs qui sont présentes sont celles de l’authenticité, de l’engagement et de l’acceptation et de la reconnaissance de nos émotions. Souvent lorsque de nouveaux membres rejoignent l’association, ils ont bien souvent une chose en commun : ils sont incapables de savoir ce qu’ils ressentent et sont complètement anesthésié sur ce plan là.

Pourtant, ils n’ont pas été enlevé par des extra terrestres. Il n’ont pas subit d’expérience qui aurait modifié leur nature d’homme sur le plan biologique. La seule chose qu’ils ont subit c’est une forme de lavage de cerveau perpétré par des hommes. Les figures d’autorités masculines dans leur vies qui, n’ayant pas elles mêmes reçu et acquis une bonne compréhension de ce que c’est qu’être un homme les ont métaphoriquement amputés de leur droit et de leur besoin de ressentir leurs émotions « Ne pleures pas, comportes toi comme un homme », « Quoi ? ça ne fait pas vraiment mal relève toi », « La vie n’est pas joyeuse, travail au lieu de t’amuser », « Ne fais pas de colère, sois sage ».

Alors que les femmes savent s’entraider, communiquer et échanger pour pourvoir se défaire de leurs difficultés émotionnelles – l’homme peut facilement se retrouver cloisonné, pris au piège de ses émotions. Et comme il ne sait pas à qui en parler, il décide de les réprimer – de ne plus rien ressentir. Un homme qui se coupe de son ressenti, fini par ne plus savoir si il ressent de la colère, de la tristesse, de la joie ou de la peur. Il devient quasiment un robot et parcours sa vie comme un mort vivant, ne sachant plus pourquoi il fait telle ou telle chose. Il les fait parce qu’il a appris à faire taire ses émotions et développer une telle résistance à la douleur émotionnelle qu’il est maintenant confortablement installé dedans et que finalement il s’y est habitué.

Concrètement un homme qui ne ne peut pas exprimer sainement l’ensemble des émotions primaires est partiellement handicapé sans que personne ne puisse le voir. Il est émotionnellement handicapé.

Les émotions ont une fonction très concrètes et doivent être présente et exprimable chez tout homme émotionnellement sain.

A quoi servent les émotions primaires ?

Nous allons maintenant passer en revue les différentes émotions primaires et voir ce qu’elles peuvent occasionner dans la vie d’un homme lorsqu’il ne sait pas s’y connecter, les reconnaître et les exprimer de façon saine :

La colère

C’est une émotion très importante qui permet à l’homme de poser les limites de son territoire, de son espace de vie intérieur. Cette émotion survient lorsque nous sommes face à quelquechose qui dépasse les limites que nous avons fixées. Elle est souvent proportionnelle à l’outre passement des règles que nous nous posons à nous mêmes et aux autres.

Un homme handicapé de cette émotion va être un paillasson. Il est incapable de poser des limites claires et d’imposer le respect qu’il mérite. Les raisons de ce handicape peuvent être multiples : il peut avoir peur de ne plus être aimé ou apprécié si il se met en colère. Il peut aussi avoir peur de ne pas être crédible si il l’exprime. Il peut aussi en avoir accumulé tellement qu’il a peur de sa colère parce qu’elle a tellement été accumulée, que si elle venait à être exprimée, elle deviendrait incontrôlable.

A l’opposé de ce continuum, l’homme qui a trop souvent recours à la colère, l’utilise pour imposer ses choix et faire faire aux autres ce qu’il souhaite. Il peut avoir appris que c’est un moyen efficace avec certaines personnes pour leur faire faire quelquechose. C’est alors le manipulateur en lui qui s’exprime. L’usage excessif de la colère peut amener les personnes autour de lui à ne pas vouloir le côtoyer et créer son isolement. Cela peut aussi être une façon incontrôlée d’exprimer un besoin et de le justifier par des vociférations, au lieu de faire preuve d’assertivité.

La tristesse

Certaines hommes repoussent tellement leur tristesse au fond d’eux qu’elle peut devenir un résident permanent et très handicapant. La tristesse sert à exprimer un perte, quelquechose dont on ne dispose plus et qui fait partie intégrante de l’impermanence des choses dans sa vie. L’incapacité à exprimer de la tristesse peut être lié à des propos entendus pendant l’enfance (comme « Ce sont les filles qui pleurent pas les garçons ») qui ont pris la forme de croyances dans la tête de l’homme devenu adulte « Pleurer n’est pas acceptable pour un homme ».

De l’autre côté du spectre, un homme qui pleure trop ou tout le temps est peut-être trop focalisé sur les choses qui ne vont pas dans vie et ressent de façon très ou trop vive la perte de quelquechose dans sa vie. Il devient alors incapable de faire le deuil et se retrouve bloqué dans sa vie par une tristesse vive et permanente.

La joie

Certaines hommes se sont vus interdit d’exprimer de la joie et de célébrer la vie dans le enfance. C’est surtout quelquechose qui existait pour les hommes de générations précédentes où la vie était dure et où la valeur la plus importante était le travail et la capacité de nourrir la famille. Sans joie, il est impossible de célébrer et de profiter des moments où l’on obtient ce que l’on veut dans la vie. Les choses ont moins de valeurs et bien souvent ces hommes ne savent pas se féliciter pour les choses qu’ils accomplissent dans leur vie.

Existe-t-il un problème chez les hommes qui ressentent de la joie en excès ? Je ne suis pas sûr et n’ait pas rencontré de telles cas mais si vous en connaissez vous pouvez partager votre expérience en commentaires de cet article de blog.

La peur

Cette émotion sert à signifier que quelquechose va nous détruire. Tout comme certaines peurs peuvent être saines car elles sont garantes de notre survie, d’autres peuvent d’avérer totalement paralysante et empêcher un homme de prendre quelque forme de risque que ce soit dans sa vie le menant à une paralysie totale et rendant complètement impuissant pour faire les changements qu’il souhaite dans sa vie. Savoir apprivoiser la peu en tant qu’homme est absolument primordial mais celui qui a peur d’échouer reste un enfant effrayé par le monstre qui se trouve sous son lit. Il peut avoir appris que ce n’est pas acceptable d’échouer ou de se tromper et refuse toute situation qui pourrait le mettre en échec. Il peut aussi avoir des valeur très fortes de sécurité et de stabilité qui font que rester dans ce qu’il connaît même si il n’est pas heureux reste plus intéressant pour lui que de prendre un risque.

A l’extrême opposé, il existes les hommes addict à l’adrénaline qui ont besoin de se faire de frayeurs pour pouvoir se sentir vivant et qui vont faire du base jumping et de la chute libre pour passer une bonne partie de leur temps à attendre que leur dernière fracture se remette pour repartir en piste.

Les émotions son addictives

Une étude à été mené aux État-Unis montrant qu’en tant qu’êtres humains, ce que nous ressentons en un jour donné est identique à 90% de ce que nous avons ressenti la veille qui est lui même 90% similaires à ce que vous avons ressenti le jour encore précédent. En gros nous avons tendance à ressentir les mêmes choses d’un jour à l’autre. Serait-il possible que nous devenions addicts à nos émotions et que nous faisions en sorte de créer de situation qui nous permettre de ressentir ses émotions de façons régulières ? C’est aussi ce que les recherches ont prouvés.

Bien souvent être handicapé ou accroc à une émotion nécessite un travail sur soi pour arriver à changer les choses. Plus une habitude est ancrée plus elle risque d’être difficile à remplacer mais c’est aussi tout à fait faisable à condition de bien vouloir faire le travail nécessaire sur soi.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Partager cet article de blog Homme.com sur les médias sociaux :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • email
  • FriendFeed
  • Google Buzz
  • LinkedIn

One Response to [Le blog Homme] – La gestion des émotions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

2 ressources essentielles et gratuites pour une vie d'homme épanouie

Accèdes immédiatement à ces ressources et à tous les contenus privés sur Blog Homme :

Chercher sur Blog Homme :


Santé et Sexualité Masculine